2 sessions de photographie paysage (ou presque…)

Suivez-moi dans 2 sessions…en vidéo.

Dans cette première vidéo pour ImagesCreatives, j’ai le plaisir de vous emmener avec moi, dans 2 sessions photographiques. Je vous partage ma manière d’aborder la photographie de paysage, et comment une classique session de photographie de paysage se transforme, en une session plus “plasticienne”.

Regarder avant de photographier !

Après avoir repéré un lieu, dans des conditions hors norme (des inondations), j’ai décidé de consacrer un peu de temps à une séance de photo.

photographie créative, photographie de paysage. Suivre une session photo avec Jérôme Paressant

L’opportunisme créatif (profiter d’une situation particulière) et un repérage initient la séance photographique. C’est donc à la fois prévu et improvisé.

La photographie était déjà un peu faite avant d’être réalisée (rêvée avant d’être réalisée)

Un des facteurs essentiels pour la photographie de paysage est de savoir regarder avant de déclencher. Cela a pour moi de nombreuses vertus :

  • prendre le temps de contempler le lieu, l’environnement.
  • la photographie n’est pas qu’une opération purement mécanique, c’est un moment à apprécier, à savourer.
  • photographier peu, mais photographier mieux : ne pas “mitrailler”, prendre le temps de choisir ses images, pour gagner du temps sur l’éditing (le post-traitement des photos).

Pour réussir ses photographies de paysage le secret N°1 est simple : ouvrir les yeux, d’abord, ouvrir les yeux !

De la photo de paysage à la photographie “créative” !

Après un premier moment photographique, je suis revenu sur les premiers lieux de ma session du matin, avec une idée en tête : profiter du miroir d’eau pour continuer une série (“Into the water”), amorcée depuis de nombreux mois.

photographie créative, photographie de paysage avec un personnage, série "Into the water", Jérôme Paressant

Cette série poursuit une forme “d’extrapolation” de la photographie de paysage, qui consiste à y intégrant un personnage, en recherchant une dimension symbolique et onirique. L’idée de la série “Into the water” est née d’une blague personnelle, d’une idée saugrenue : se photographier bien habillé, les pieds dans l’eau !

La photographie est ici plus que jamais une expérience (avec les pieds mouillés pour le photographe-modèle). 😀 Image de paysage ? Image mise en scène ? La barrière des genres photographiques est souvent illusoire. La photographie est toujours une expérience.

P.S : Vous pouvez découvrir des images de la série “INTO THE WATER” et d’autres sur le site de mon agence PlainPicture.

Jérôme Paressant / ImagesCreatives

Et si vous imaginiez vos photos avant de les réaliser ?

Histoire d’une photographie “rêvée” avant d’être réalisée…

On pourrait penser que les images existent seulement quand on “déclenche”. 

On pourrait penser que la photographie c’est avant tout : un appareil et un peu de savoir technique pour utiliser cet appareil.

J’aime  une autre hypothèse, quelque soit sa situation de photographe (amateur éclairé, dilettante, professionnel…). L’aptitude que l’on développe avec la pratique est l’acuité et la sensibilité visuelle. Le photographe voit des choses que d’autres ne remarquent pas, car il est en alerte visuelle permanente, et en développement de son acuité. Ces centres d’intérêts visuels pourront être le socle de futures séries photographiques.

Pour moi, le photographe pense, rêve photo… La photographie ne se réalise pas avec un appareil (aussi perfectionné soit-il) mais d’abord, avec son oeil, son esprit, son imaginaire…

 Avec la pratique, il suffit parfois d’être dans un état de disponibilité et d’attendre une scène désirée. Elle viendra un jour, il faudra être prêt et attentif.

Dans le flot des images rêvées, il y a des photographies que l’on cherche et qui se présente à nous de manière inopinée... C’est le cas de cette photographie : “Paysage de Touraine”.

Sur la route, le temps d’un rapide arrêt, en rejoignant le site d’un château abandonné, un petit promontoire m’a offert un panorama que je souhaitais capturer depuis longtemps : un champs, un paysage aux lignes graphiques.

J’ai immédiatement saisi mon Sony A7, et réglé mon objectif Voigtlander 40 mm à f8, en mode “AV” (priorité à l’ouverture). J’ai pris le temps de faire la mise au point. Deux cadrages, et il était temps de repartir.

Le moment venu de développer (= traitement dans un logiciel d’édition numérique) la photographie, j’ai hésité entre la version couleur et noir et blanc. Avec le recul, la version finale et celle que je préfère est la version monochrome… Et vous ?

photographie de paysage, améliorer ses photographies, créativité photographique, cadrage, photographier avec l'oeil
Paysage de Touraine (version couleur) ( juillet 2018) © Jerome Paressant / ImagesCreatives
photographie de paysage, améliorer ses photographies, créativité photographique, cadrage, photographier avec l'oeil
Paysage de Touraine ( juillet 2018) © Jérôme Paressant / ImagesCreatives

Post-Scriptum (technique)

Pour réaliser cette photographie de paysage (comme ici, aussi), j’ai utilisé un matériel qualitatif et léger. Facilement, transportable, le petit hybride plein format (Sony) avec sa petite optique (manuelle), permet d’être toujours prêt. Parfois, rien ne se passe, parfois la magie opère.

Sony A7 (première version) avec un objectif 40 mm Voigltander “Nokton” (f1.4) en monture Leica, monté sur le A7 via une bague K&F.

Sony A7, photographie de paysage, créativité photographique,

Jérôme Paressant / ImagesCreatives

#photographiepaysage #sonya7 #voigtlander #apprendrelaphotographie

5 livres pour apprendre la photo…

La photographie s’apprend par l’acquisition des connaissances techniques nécessaires à la prise de vue. Mais, il faut développer également sa sensibilité, nourrir son imaginaire de photographe, acquérir des références pour faire progresser sa pratique.

ImagesCreatives propose 5 livres de sa bibliothèque. Des livres techniques ou des livres d’inspiration. Des livres pour les débutants comme pour les plus avertis. Car, on ne finit jamais d’apprendre la photographie.

La pratique du réflexe numérique

La pratique du réflexe numérique de René Bouillot fait office de “bible”, de dictionnaire essentiel de 470 pages. Chaque photographe dans sa pratique (reportage, paysage, portrait…) développe une base de connaissances et de techniques. Mais chaque photographe ne maitrise pas les données quasi mathématiques et physiques de la photographie. Ainsi, les photographes débutants comme les plus aguerris trouveront réponse à leurs multiples questions. C’est quoi au fait “l’hyperfocale” ? C’est quoi le “tirage optique” ? Comment “reproduire un document” ?

Si le livre est ancien et fait référence aux réflexes numériques, il a été remis à jour. Son propos reste tout à fait valide même pour les photographes passés aux hybrides… Le livre de René Bouillot est une somme, une référence pour l’apprentissage photographique.


Manuel d’éclairage photo

Comprendre l’éclairage (artificiel) est important en photographie, même si vous pratiquez la photo de reportage, ou la photo en lumière naturelle. Le Livre des trois auteurs (Fil Hunter, Steven Biver et Paul Fuqua) vous explique de manière détaillée : comment maitriser la lumière, comment la lumière agit sur tel ou tel matériau. Un soin est apporté à la notion de réflexion diffuse ou directe…

Les types de photographies abordées dans ce livre sont multiples : objet, portrait, architecture… Même si vous n’utilisez pas de flash, les notions développées dans ce manuel sont fondamentales et vous permettront de faire passer votre photographie à un niveau supérieur.


Pourquoi Ceci n’est pas une photo ratée

Sous un titre un peu décalé ou blagueur, Jackie Higgins nous invite à plonger dans un panorama illustré de la photographie contemporaine.

Ce petit livre a la vertu de nous faire découvrir des photographes contemporains connus du marché de l’art mais pas nécessairement du grand public, et de dévoiler des points de vue qui peuvent dérouter (une photo ratée ?).

  “Pourquoi Ceci n’est pas une photo ratée” décrit aussi bien les approches d’artistes que leurs procédés techniques. L’auteur a le mérite de replacer les oeuvres dans leur contexte historique et artistique.

Quelque soient ses centres d’intérêt photographique (reportage, nature morte, portrait, paysage, abstraction), “Pourquoi Ceci n’est pas une photo ratée“, tout en évoquant l’histoire de la photographie, est une ouverture sur des univers, parfois déroutants parfois séduisants : une opportunité pour stimuler son expertise et son imaginaire visuels. De la photographie de portrait à la photographie de paysage, de la photo sur le vif à la photo mise en scène.


Manuel d’éclairage au flash

Manuel d’éclairage au flash permet de suivre, Sly Arena, un photographe aguerri, dans de nombreuses situations de prise de vue. Bien que le livre soit sous-titré “Les flashs Canon Speedlite“, il est tout à fait profitable même si vous photographiez avec d’autres marques, d’autres matériels, d’autres systèmes.

Sly Arena donne les clés pour “apprendre à voir la lumière”.

“Quels que soient vos sujets et vos projets photographiques, il vous sera toujours nécessaire d’étudier la lumière. Même après avoir acquis une perception aiguë et une appréciation nuancée de sa nature, vous continuerez sans doute à réfléchir à l’influence qu’elle exerce sur nos vies” (page 13)

Manuel d’éclairage au flash recèle de nombreux exemples de situations de prise de vue, en interaction avec les réglages d’exposition, la prise en compte de la lumière ambiante, et les moyens de sculpter la lumière. Tout en rappelant des bases techniques, l’auteur nous offre des pistes créatives.

La vertu de ce livre est montrer concrètement comme modeler la lumière d’une scène avec une économie de moyen. En suivant, Sly Arena, on affine sa compréhension de la lumière. Manuel d’éclairage au flash incite le lecteur à tester à son tour les mises en place de lumière. Les analyses de Sly Arena sont précieuses pour développer sa propre maitrise et créativité dans l’exercice de la lumière.


Le livre qu’il vous faut pour réussir vos portraits

Ce petit livre de poche, est un pur bonheur pour les amateurs de portraits. C’est une mine d’inspiration.

Au regard des oeuvres de grands photographes, Henry Caroll évoque les multiples optiques pour créer des portraits. Le bonheur de ce petit livre est qu’il donne des pistes créatives, et qu’il ouvre l’imaginaire.

Ainsi, au détour des propositions de Henry Carroll, vous pouvez découvrir: “où regarder” (et diriger vos modèles dans ce sens), “relier les plans” (pour construire votre image), “exposer l’inconscient” (pour imaginer des mises en scène, et de explorations créatives)…

Le livre qu'il vous faut pour réussir vos portraits

“Garder un oeil sur votre sujet, et l’autre sur l’arrière plan (…) La superposition de votre composition emmène le regard dans un voyage, un récit”

Le livre qu'il vous faut pour réussir vos portraits
Exposer l’Inconscient

“Un grand photographe est comme un psychologue qui sait mettre en confiance son patient pour le faire parler”

En suivant 50 grands photographes, Henry Carroll nous offre un concentré créatif. Ce petit livre trouvera place dans votre sacoche photo. Vous pourrez le feuilleter à tout moment. Bref, pour ImagesCréatives c’est un “must have” !

#apprendrelaphotographie #apprendrelaphoto #formationphoto #photographeamateur

Jérôme Paressant – ImagesCreatives